georgesandmonamour

georgesandmonamour

Récit, boomerang


Ristourne

"Il ne vous a pas accordé grand chose, j'augmente votre réduction".

"Ah merci", un peu décontenancée par la sollicitude spontanée de la dame.

"Votre fille semble gentille, vous savez moi ma grande je suis tombée de haut quand elle a fait une tentative de suicide et que j'ai découvert qu'elle se scarifiait".

...

Cette conversation eut lieu peu avant Noël, aussi subrepticement que cela, sans tatonnage de terrain, juste un regard sur Lili et la dame avait tout compris, elle voyait ma fille alors qu'elle n'avait pas vu la sienne.

...

"Quant à ma plus jeune, quand les pompiers m'ont appelée le jour de ses 16 ans car elle était dans un coma éthylique, elle qui ne buvait rien du tout, j'ai cru que jamais je n'allais sortir de cette spirale et je me suis posée de nombreuses questions sur ma vie, moi, ce que j'avais bien pu faire pour en arriver là".

...

"Ca va aller vous savez, on s'en sort".

 

Là je ne parle pas, je n'ai pas beaucoup parlé d'ailleurs, là je laisse couler les larmes, devant tout Auchan réuni, en période d'achats de Noël. La dame me fait un sourire. Et depuis tout va mieux.

Car 2015 a été terrible, je dois bien vous le raconter. Et l'impossibilité de le relater au moment du vécu, la mort comme seule issue. Et j'y ai pensé souvent, la mienne, mais aussi celle de Lili. C'est derrière moi désormais. Il va bien falloir que je ferme la porte, mais pas avant de vous avoir dit.

Ce sera ma ristourne.


15/01/2016
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser